Bodega Lurton (Espagne)

Réaliser un Grand Blanc au pays des vins Rouges En 1992, François et son frère arrivent à Rueda pour y produire du sauvignon. Par curiosité, ils en profitent pour vinifier le cépage local, le verdejo, de la même manière.

C’est une révolution. Cette variété traditionnellement élaborée dans un style jerez, oxydatif, se révèle donner un vin remarquable et original qui rencontre un succès immédiat auprès des consommateurs.

Très vite, le verdejo va s’imposer comme une alternative à l’albariño, en Espagne tout comme à l’export. Voulant ensuite donner un partenaire rouge à leur vin blanc, ils commencent dès 1998 à vinifier des raisins de vieilles vignes achetés sur la DO voisine : TORO.

La qualité et la puissance du vin obtenu les incitent à y créer une autre cave. Puis au début des années 2000, ils achètent un terrain à cheval sur Rueda et Toro, sur la commune de Villafranca de Douro et y implantent une cave où les deux types de vins pourront donc être produits.

 

La Bodega se trouve à Villafranca del Duero, au nord-ouest de Madrid, à 10 km du centre historique de Toro, entre Valladolid et Zamora. La rivière Duero a créé une vallée peu profonde et les vignes sont plantées sur les pentes au-dessus de la rivière.

gde_carte_espagneg

Vignobles

VIGNOBLES BLANCS Aujourd’hui, un total de 18 ha de variétés différentes de vins blancs s’étendent autour de la Bodega : 6 ha de Sauvignon et 12 ha de Verdejo. Ces vins sont cultivés en treilles et équipés d’un système d’irrigation goutte à goutte. Cela permet aux vignes de mûrir plus vite et de maintenir des niveaux d’acidité corrects tout en réduisant les degrés d’alcool. Ces vignes ont été plantées entre 2005 et 2008, elles sont donc encore jeunes. La densité de plantation est de 3600 ceps par hectare, pour un rendement d’environ 65 hl/hectare. Nous travaillons également avec un petit nombre de producteurs des environs qui ont des vignes plus anciennes de Verdejo et auxquels nous achetons des raisins.

VIGNOBLES ROUGES Nous possédons 17 ha de vignes de vin rouge de Tinta de Toro (une variante locale du cépage Tempranillo). Il s’agit de vignes très vieilles, qui ont pour certaines jusqu’à 65 ans. Ils sont cultivés en arbustes ou en « gobelets ». Cela permet aux grappes d’être à l’ombre, pour une meilleure conservation de l’humidité dans des conditions arides. Avec 1100 ceps par hectare, la densité de cette vigne est très faible, de même que le rendement, avec 30 hl/ha. En 2007, nous avons planté un vignoble expérimental de 4 hectares dans la région de Toro pour y cultiver un cépage Tinta de Toro en treilles. Nous avons planté les ceps selon une densité très élevée de 8 000 pieds par hectare et avons équipé le vignoble d’un système d’irrigation. Aucun des deux concepts n’est accepté par le « Consejo » de Toro. Pourtant, cela nous permet de produire des vins d’excellente qualité, avec des degrés d’alcool plus faibles, mais qui ne peuvent malheureusement pas être vendus avec l’appellation D.O. de Toro. En outre, nous avons sélectionné des parcelles d’un petit nombre d’éleveurs qui travaillent en contact étroit avec de très anciennes vignes Tinta de Toro, plantées sur les sols les plus secs et les plus caillouteux de Toro et qui vieillissent le plus tard. Ces éleveurs nous fournissent ainsi de très petits rendements de grappes très concentrées.

Climat

Climat continental : hivers très longs et froids, printemps courts avec gelées tardives et étés chauds et secs. Cela oblige les racines des vignes à aller puiser en profondeur leurs ressources en eau. Les pluies sont rares et tombent principalement en hiver (entre 150 et 400 mm par an).

L’altitude élevée de cette région (la Bodega est perchée à environ 680 m au-dessus du niveau de la mer) est un facteur essentiel pour la qualité de la production de ce vignoble. Elle implique de grandes variations de température entre le jour et la nuit, ce qui confère aux vignes un équilibre parfait entre douceur et acidité : douceur grâce aux longues heures d’ensoleillement et acidité grâce aux nuits fraîches. En journée, la température atteint souvent 36°C, pour retomber jusqu’à 15°C la nuit.

La proximité de la rivière Duero joue également un rôle important en ce qui concerne la qualité de production de ce vignoble. Elle lui apporte une humidité bienfaisante, réfléchit les rayons du soleil et crée un microclimat. Dans de telles conditions climatiques, les grappes mûrissent très tard, avec une croissance très lente. Les vignes Tinto de Toro ne sont généralement pas vendangées avant la mi-octobre.

Terroirs

Des sols foncés rocailleux et alluviaux composés de sable et de limon riches en calcium et en magnésium permettent une bonne irrigation. A la surface du sol, on trouve de nombreuses pierres rondes de couleur rouille et jaune et de tailles différentes, qui sont déposées par la rivière Duero. Ces pierres aux couleurs légères reflètent les rayons du soleil et constituent une certaine réserve de chaleur la nuit, lorsque les températures baissent.